La grammaire est un jeu d’enfant

Aujourd’hui, je vous présente la manière dont j’ai présenté la grammaire à des élèves de CLIS lors d’un stage dans le spécialisé.

Je ne sais pas si vous connaissez le livre d’Orsenna, La grammaire est une chanson douce mais c’est à partir de ce livre que j’ai créé cette maquette. Je vous laisse lire le résumé du livre :

La_Grammaire_est_une_chanson_douce

Jeanne, dix ans, voyage beaucoup avec son frère aîné Thomas, quatorze ans. Leurs parents sont divorcés et  vivent chacun d’un côté de l’Atlantique.Un jour alors qu’ils se rendent en Amérique, le frère et la sœur sont pris dans une grosse tempête. Leur bateau fait naufrage. Seuls rescapés, Jeanne et Thomas échouent miraculeusement sur une île inconnue. C’est alors qu’ils réalisent qu’ils sont devenus muets, privés de mots : ils ne peuvent plus parler ! Ils vont découvrir une île où les mots tiennent une place importante.

Avec ce livre on découvre de nombreuses règles de grammaire présentées de manière imagée et parlante pour les enfants.

grammaire

J’ai donc tout d’abord lu le livre personnellement, il se lit très facilement puis j’ai décidé de ne pas lire le livre en entier aux enfants mais de ne retenir que certains passages. Il me reste finalement une douzaine de pages, je les ai lues aux enfants petit à petit au fil de la découverte des notions de grammaire.

Je vous laisse donc le tapuscrit du texte (enfin le texte bien découpé ^^) : texte raccourci

Nous avons donc créé une ville des mots, pour cela j’ai d’abord récupéré les grands cartons entre les bouteilles dans les magasins. Je l’ai peint de manière à avoir des routes et donc un espace de village (avec uniquement les routes).

grammaire 13

Ensuite, avec les enfants nous avons d’abord créé les magasins qui nous ont permis de travailler sur les champs lexicaux. En effet, chaque magasin contient des mots d’un  même champs lexical : l’école, le sport, le cirque… Les enfants ont cherché différents mots pour alimenter les magasins. On peut faire autant de magasins que l’on veut.

Ensuite, nous avons trié les mots choisis en fonction de leur « tribu » (en fait nature de mot bien expliqué dans le livre). Pour cela nous avons placé les mots des magasins sur des petits socles en liège accompagnés par des petits personnages issus des personnages proposés par Réussir son entrée en Grammaire.

Puis nous nous sommes attaqués aux accords entre les articles, les noms et les adjectifs. Pour cela, le nom se marie avec l’article et l’adjectif (il y a d’ailleurs une poubelle avec lettre à jeter et des distributeurs de s et de x ou de e ).

Puis, nous sommes partis dans l’usine afin d’y créer des phrases. En effet, c’est à l’usine que les phrases se mettent en place. Tout d’abord, on va chercher des noms dans la volière puis une fourmilière avec les verbes. Puis, vient le temps d’aller aux distributeurs d’articles. On créé donc désormais la phrase mais le verbe n’est pas conjugué, nous passons donc près des grosses horloges afin de choisir le temps (passé, présent, futur). Et voilà, la première phrase est créée.

Il y a bien entendu davantage de détails dans le livre et le texte que je vous ai fourni. Il est après simple d’ajouter des histoires pour ajouter des règles de grammaire au besoin.

J’avais vraiment adoré faire ce petit projet. Par contre, je n’avais pas pu aller jusqu’au bout des choses car je n’étais présente que 15 jours dans la classe.

Que pensez vous de cette manière de faire de la grammaire ?

Publicités

4 réflexions sur “La grammaire est un jeu d’enfant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s