Contes de fées oubliés de filles intrépides et incroyables

Aujourd’hui, je vous présente un recueil de contes particuliers où les filles ont une place d’héroïne à part entière.

  • Titre : Contes de fées oubliés de filles intrépides et incroyables
  • Auteur et illustrateur : Susanna Davidson, Rosie Dickins, Andy Prentice, Rob Lloy Jones, Isabella Grott, Alessandra Santelli et Maria Surducan
  • Editeur : Usborne
  • Dimension : 240 x 170 mm
  • Date de sortie : octobre 2020
  • Nombre de pages : 208 pages
  • Age : dès 6 ans
  • Prix : 16,50 €

Résumé :

Ce recueil joliment illustré rassemble huit contes de fées oubliés qui inspireront et valoriseront une nouvelle génération de lecteurs et de lectrices. Découvre comment des jeunes filles intrépides et incroyables triomphant de géants, combattent des malédictions, réveillent des princes endormis… et bien entendu, vivent ensuite heureuses jusqu’à la fin de leurs jours.

Mon avis :

J’ai découvert, ici, un recueil de 8 contes qui ont tous la spécificité d’avoir des filles comme héroïne :

  • La princesse audacieuse
  • Le prince endormi
  • Blanche-Rose et Rose-Rouge
  • Futée Molly
  • Kate Casse-Noisette
  • La princesse aux orties
  • La princesse avisée
  • Fiona l’intrépide et le prince ensorcelé

J’avoue que je ne connaissais aucun de ces titres qui sont pour certains des adaptations de contes plus classiques.

Dans les contes de fées, la plupart des femmes sont souvent représentées comme étant plus faibles que les hommes et il y plus souvent des princesses attendant d’être sauvées que de pures héroïnes par exemple Cendrillon ou encore La belle au bois dormant. Elles ont tout simplement disparu des contes.

Une présentation est faite de chaque conte qui précise l’origine du conte ainsi que l’auteur. Les différents contes reprennent les stéréotypes des princesses : elles n’ont pas le droit de voyager, d’apprendre un métier mais doivent par contre apprendre la couture… Selon les histoires, les illustrations sont différentes car elles sont réalisées par différents illustrateurs. Un point commun réside dans le fait qu’elles soient très colorées et très réussies.

Les histoires sont réellement réussies et permettent de redonner la place aux femmes dans ces contes. Les filles pourront s’identifier davantage à ses héroïnes et les garçons pourront apprécier la débrouillardise et l’inventivité de ces dernières.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s