Le petit chevalier naïf : un nouveau conte de Michel Bussi

Aujourd’hui, je vous présente un nouvel album jeunesse de Michel Bussi d’après son roman à succès Maman à tort. 

  • Titre : Le petit chevalier naïf 
  • Auteur et illustrateur : Michel Bussi, Nathalie Choux
  • Editeur : Langue au chat   
  • Date de sortie : mai 2020
  • Nombre de pages : 40 pages
  • Age : dès 8 ans
  • Prix : 12 €

Résumé :

Il était une fois un grand château en bois qui avait été construit avec les arbres de la grande forêt qui poussait tout autour. Dans ce grand château, habitaient des chevaliers… Le chevalier qui nous intéresse, s’appelait Naïf. Alors que les autres chevaliers portaient une armure de fer, la sienne était en pétales de fleurs. Et ce n’était pas tout, son casque était fabriqué avec des plumes, et le seul bouclier dont il se servait, c’était un grand livre sans lequel il ne sortait jamais.

Mon avis :

C’est le troisième conte de Michel Bussi. Je vous avais déjà présenté Le grand voyage de Gouti que j’avais beaucoup apprécié.

J’ai beaucoup aimé ce conte pour différentes raisons. Il s’agit d’un conte détourné. En effet, on retrouve des personnages classiques de contes comme Blanche Neige, le petit Chaperon Rouge ou encore les ogres. Cependant, les gentils des contes ne s’avèrent pas forcément être les gentils dans cette histoire.

J’ai apprécié le début de l’histoire où l’on apprend que les chevaliers portent le nom d’une qualité et chaque jour de l’année, ils doivent respecter la qualité du jour. Nous suivons ici le chevalier Naïf qui comme son nom l’indique n’est que gentillesse. Les chevaliers ont interdiction de se rendre la nuit hors du château mais Naïf va sans s’en rendre compte tomber dans un piège tendu par les gentils des contes que nous connaissons bien. On peut, effectivement, trouver cela un peu dur : ne pas avoir confiance dans les gens qui nous semblent gentils. Mais finalement, la morale de l’histoire est très belle car Naïf, au cours de sa promenade en forêt, a été aidé différents animaux et ces derniers vont très bien lui rendre. Morale de l’histoire : la meilleure des solutions pour vaincre est la gentillesse.

Le vocabulaire choisi dans le livre est très précis et permettra aux enfants d’acquérir de nouveaux mots. Les illustrations sont magnifiques : un mélange d’illustrations aux crayons de couleur et de collage avec des couleurs vives et chatoyantes.

Je recommande cet album que j’ai apprécié lire. Je pense par contre qu’il est a réservé à des enfants à partir de 8 ans afin de bien s’imprégner de la morale et bien la comprendre.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s