L’étrange garçon qui vivait sous les toits

Aujourd’hui, je vous présente un nouveau roman historique que j’ai particulièrement apprécié. 

  • Titre : L’étrange garçon qui vivait sous les toits   
  • Auteur et illustrateur : Charlotte Bousquet – Christine Féret Fleury – Fabien Fernandez    
  • Editeur : Slalom 
  • Date de sortie : mai 2021
  • Nombre de pages : 144 pages
  • Age : dès 9 ans
  • Prix : 15,95 €

Résumé :

Nina est persuadée qu’elle va vivre le pire des confinements lorsque son père, médecin, l’envoie vivre chez Arlette, 93 ans. Alors qu’elle fouille dans la cave pour tromper son ennui, la jeune fille découvre dans une malle la photo jaunie d’un garçon… qu’elle a déjà croisé dans l’escalier.

Ce portrait replonge Arlette dans un douloureux passé, celui de la guerre, d’un amour interdit et d’une blessure jamais refermée. Nina saura-t-elle dénouer les fils des terribles évènements qui se déroulés un siècle plus tôt ?

Un récit poignant qui évoque les heures sombres de la collaboration française à travers une histoire d’amour naissante.

Mon avis :

Ce livre, je l’ai dévoré en une soirée/ une nuit. Je n’ai pas pu lâcher le livre une fois commencé. Tout d’abord, la couverture du livre est juste sublime et permet déjà d’entrer dans cette maison aux mille secrets.

Le livre démarre dans un contexte de confinement. Nina part vivre chez une vieille dame que tout semble opposé au départ. Dès les premiers jours, elle croise un jeune garçon timide dans l’immeuble et essaye de s’en faire un ami. Elle va rapidement se rendre compte que derrière cette histoire de nombreux sujets très importants vont être abordés comme la collaboration, la délation, l’homosexualité, la guerre…

Chaque chapitre présente un narrateur différent : Nina, Natan et Arlette. Le fait de passer de l’un à l’autre permet d’en apprendre plus à chaque chapitre et de ressentir les émotions de chacun. Tous les moments sont intenses et on a toujours envie d’en savoir plus et poser le livre devient alors impossible. On s’attache à tous les protagonistes et on partage toutes leurs émotions.

Les révélations ne cessent jamais et l’ambiance du confinement ajoute un plus à cette histoire. L’écriture est fluide et les mots coulent facilement. J’ai particulièrement appréciée l’approche historique du roman. Cette période malgré son horreur reste intrigante voire même fascinante et nous apprend beaucoup sur l’Homme.

Le final est surprenant et je ne peux que vous inciter à lire ce roman surprenant et addictif.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s