La malédiction de l’honneur

Aujourd’hui, je vous présente un nouveau roman inspiré de l’univers médiéval et fantastique du jeu de rôle : La légende des cinq anneaux.

  • Titre : La malédiction de l’honneur 
  • Auteur et illustrateur : David Annandale
  • Editeur : 404 éditions
  • Date de sortie : octobre 2021
  • Nombre de pages : 396 pages
  • Age : dès 14 ans
  • Prix : 17 €

Résumé :

A Rokugan, terre de samouraïs, le bushido dicte sa loi d’airain. Pour laver son honneur, Haru Hida, héritier du château de l’Aube radieuse, se lance imprudemment à l’assaut de la mystérieuse cité de la Nuit affamé. L’attaque qui devait le couvrir de gloire tourne à la catastrophe, et le capitaine Ochiba et la lieutenante Barako doivent se porter à son secours. Elles ignorent alors qu’elles vont devoir affronter des forces maléfiques de l’Outremonde, qui ont réussi à franchir la Grande Muraille Kaiu qui protège l’Empire d’Emeraude.

A leur retour à la citadelle, alors que les intrigues politiques pour la succession de la daimyo s’intensifient, le soupçon s’instille dans tous les esprits : en plus d’avoir ruiné l’honneur de sa famille, Haru a-t-il introduit les démons au cœur même du château ?

Mon avis :

La légende des 5 anneaux est un jeu de cartes qui date maintenant de presque 25 ans. C’est un jeu  de carte de stratégie pour 2 joueurs. C’est un jeu assez complexe et qui demande une certaine concentration. Il existe de nombreuses extensions. J’avoue que je ne connaissais pas ce jeu mais je suis ravie d’avoir découvert cet univers à travers le roman.

Dans ce roman, on suit Haru Hida, héritier du château de l’Aube radieuse. Il manque totalement de confiance en lui et sa famille et l’entourage de cette dernière le considère comme indigne à la place qui lui revient. Il est épris d’une femme mais à l’époque les mariages sont arrangés  et il ne semble n’y avoir aucune chance de ce coté à moins que le destin n’en décide autrement. On rencontre Haru pour la première fois dans un périple très dangereux où la caravane qu’il commande doit traverser une montagne pour pouvoir amener le ravitaillement au château. Rien ne se passe comme prévu, la moitié de la caravane disparait et l’autre se retrouve coincée dans la montagne. Cette très mauvaise posture pourrait finalement changer rapidement. En effet, il découvre une étrange salle dans la montagne, avec une ville inconnue et une étrange amulette.

A partir de ce moment, les problèmes politiques se mêlent aux éléments surnaturels qui s’ancrent dans le folklore japonais médiéval. En effet, les ennemis se multiplient : onis, squelettes…

Je n’ai pas eu besoin de connaitre le jeu pour apprécier ma lecture. En effet, j’ai aimé l’univers qui se dégage de ce roman. On ne s’ennuie pas une seule seconde, j’ai apprécié découvrir le folklore japonais que l’on découvre dans la deuxième partie du roman. C’est à ce moment que le roman plonge dans l’horreur.

L’univers m’a totalement convaincue. Les personnages féminins ont une place importante dans l’histoire et j’ai notamment apprécié Ochiba et Barako, qui ont un rôle primordial.

Je conseille réellement ce roman même si on ne connait pas l’univers du jeu, toutes les personnes aimant la fantasy horrifique ont apprécié cette lecture. Cependant, attention aux âmes sensibles, certains moments sont assez horrifiques sans être pour autant insupportables.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s