Darius Gore

Aujourd’hui, je vous présente un nouveau roman de chez Slalom. Une maison d’édition que j’aime particulièrement et qui propose toujours des romans de qualité.

  • Titre : Darius Gore 
  • Auteur et illustrateur : Charles Mazarguil  
  • Editeur : Slalom     
  • Date de sortie : février 2022
  • Nombre de pages : 250 pages
  • Age : dès 14 ans
  • Prix : 14,95 €

Résumé :

Bienvenue en enfer, la capitale de l’Enfer, mieux vaut être sans pitié si on veut échapper à la mort. Darius, 195 ans, n’est jamais senti à la hauteur. Dans la rue comme au lycée, il fait profil bas. Son père est dépressif, son meilleur ami est un zombie végétarien et la fille qu’il aime préfère une brute sanguinaire.

Alors qu’il essaie de se faire oublier, Darius assiste à un coup d’état. Témoin gênant, il va devoir fuir s’il tient à ses trois cœurs. Mais où se cacher quand les neuf cercles de l’Enfer obéissent à la plus puissante des créatures démoniaques ? Une seule solution s’offre au jeune fugitif : la Terre !

Mon avis :

J’ai beaucoup apprécié ma lecture. En effet, de base, je suis déjà une grande friande d’histoire de zombies, de vampires… J’en ai déjà lu vraiment beaucoup et cette histoire est très originale et différentes des livres que j’ai déjà pu lire sur ces thèmes. En effet, on découvre Darius, un démon bien différent des autres. Il vit en enfer et semble ne pas spécialement s’y sentir bien. Je me suis rapidement attachée à ce personnage et à son histoire qui est loin d’être facile même pour un démon.

En parallèle des Enfers, on suit un petit groupe d’humains sur Terre. Au départ, on ne comprend pas trop à quel moment les deux univers vont pouvoir se rencontrer. J’ai beaucoup aimé l’alternance des chapitres sur Terre et en enfer et surtout le moment où les deux mondes se rencontrent.

On ne s’ennuie pas une seconde dans ce roman, les péripéties ne s’arrêtent jamais. De plus, il y a beaucoup d’humour. Les personnages n’ont pas leur langue dans leur poche et malgré des situations parfois très compliquées cela apporte de la fraicheur et dédramatise certains moments.

Les personnages secondaires sont tout aussi attachants que Darius. J’ai beaucoup aimé le personnage de Zorg, ce fameux zombie végétarien qui a une intelligence très étonnante pour cette espèce.

Ce roman m’a vraiment convaincu et j’ai passé un excellent moment avec Darius et ses compagnons, je vous le conseille.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s