Bloody Phone

Aujourd’hui, je vous présente le premier tome d’un thriller écologique.

  • Titre : Bloody Phone
  • Collection : Blackbone
  • Auteur : Manu Causse, Emmanuelle Urien, Marie Mazas, Maylis Jean Préau
  • Editeur : Nathan
  • Date de sortie : juillet  2021
  • Nombre de pages : 310 pages
  • Age : dès 14 ans
  • Prix : 14,95 €

Résumé :

Marie, 18 ans, vient de perdre sa mère journaliste dans un accident de la route. En triant ses affaires, elle comprend qu’Irène s’intéressait aux conditions de fabrications des Smartphones de la société LookEe et à un mystérieux individu lié à cette entreprise.

Et si la mort de sa mère n’était pas accidentelle ?

Avec l’aide de Léo, un jeune hacker, et de sa marraine reporter internationale, Marie reprend l’enquête…

Mon avis :

Ce roman est le premier tome d’une série Blackbone qui a pour le moment trois tomes publiés.

Dans ce premier tome, nous suivons Marie, une jeune métisse de 18 ans. Elle vient de perdre sa maman d’un accident de la route. Sa mère était journaliste internationale. Elle a parcouru le monde pour faire son métier. Au moment de sa mort, elle était en pleine enquête sur une mystérieuse société qui fabrique des smartphones à priori écologiques. En effet, il pratiquerait une extraction verte des minerais en Afrique. Le gérant de la société ne semble pas inconnu à la journaliste mais elle a beaucoup de mal à l’identifier. Elle va alors demander de l’aide à un jeune Hacker : Hell-O qui va l’aider dans son enquête.

Après la mort de sa mère, Marie va continuer, malgré elle, son enquête avec l’aide de sa marraine, une autre journaliste, et du jeune hacker. Cette enquête va mener Marie vers l’Afrique et vers son propre passé.

Ce roman est rédigé par 4 auteurs différents. Cette série traite des faits de sociétés sous forme de thriller avec pour héros de jeunes adultes. Dans ce premier tome, les auteurs mettent en avant les conditions déplorables dans lesquelles sont récoltés les minerais utilisés dans la fabrication des smartphones. J’ai beaucoup appris en lisant ce roman. En effet, je ne mettais jamais posé de question concernant la fabrication de mon téléphone. J’avoue que cela m’a fait froid dans le dos et j’ai pris conscience de l’importance de ne pas gaspiller et surtout de ne pas renouveler trop souvent nos appareils électroniques.

Ce roman est très documenté. L’enquête est menée de manière journalistique. Il parle des faits avec beaucoup de réalisme.

Le roman met en avant de nombreuses problématiques : les conditions de travail des enfants qui travaillent dans les mines, les nouvelles technologies mais aussi le racisme.

En plus de cette enquête de fond, le roman nous présente la vie de Marie, ses sentiments face à la mort  de sa mère mais aussi vis-à-vis du racisme qu’elle subit. De nombreux thèmes sont abordés : harcèlement, racisme, deuil, sentiment amoureux, abandon…

Je me suis beaucoup attachée à Marie, j’ai essayé de me mettre à sa place. Elle arrive à mettre des mots sur ses maux. Tous les personnages sont très attachants et on a très envie qu’ils se rapprochent pour mettre un peu de douceur dans cette enquête très noire.

On ne s’ennuie pas une seconde dans ce roman. Les péripéties s’enchainent et même si au départ, on se perd un peu dans l’histoire, toutes nos interrogations vont être satisfaites à la fin du roman.

J’ai de suite été embarquée dans cette histoire  et j’ai d’ailleurs enchainé sur les deux autres tomes. Je ne voulais pas laisser Marie et son équipe.

 Les tomes suivants portent sur d’autres faits écologiques mais je ne vous en parle dans un autre article. En effet, chaque tome mérite bien un article en particulier.

Cette série permet d’ouvrir les yeux sur des problèmes posés par notre société de consommation.


Une réflexion sur “Bloody Phone

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s